Search
Chevalière
anneau sigillaire
Chevalière
Les modèles de chevalière

Chaque chevalière est unique : elle est définie par son métal, sa forme et la taille de doigt de son possesseur. Elle est ainsi intimement liée à son porteur. Aussi l’atelier de gravure Thomas Brac de La Perrière propose-t-il des chevalières sur-mesure.

Autrefois il était préférable de choisir des chevalières estampées pour la gravure afin d’éviter la présence de bulles d’air au sein du métal. Désormais, la très bonne qualité des fontes permet une plus grande flexibilité dans le choix de la forme de la chevalière. Liée à la gravure, elle permet la réalisation d’un objet absolument unique. Cependant, il est évidemment toujours possible de choisir des chevalières estampées et réalisées à la main traditionnellement.

La couleur

Actuellement l’atelier propose des chevalières en or 18 carats de 4 couleurs différentes :

Carats des bijoutiers

Le système « carat », inventé en Angleterre au XIVème siècle, permet de mesurer la teneur en métal précieux, comme l’or, dans un alliage.

Un métal est divisé en 24 parts ou carats.
L’or 24 carats signifie donc que l’alliage est composé uniquement d’or:

    or 24 carats = 24/24 = 100 %
    or 18 carats = 18/24 = 75 % d’or
    or 14 carats = 14/24 = 58,5 % d’or
    or 9 carats = 9/24 = 37,5 % d’or

Le reste de la composition de l’alliage permet de jouer sur la dureté, la couleur et le prix du métal.
En France, l’or 18 carats est le plus utilisé car il allie au mieux résistance et préciosité.

Les formes

Chaque chevalière proposée sont réalisée sur-mesure.

  • Pour les hommes le modèle le plus classique a un plateau ovale de 12×14 mm en or jaune.
  • Pour les femmes, le modèle le plus souvent choisi a une plateau ovale de 9x11mm également en or jaune.
Ovale
Tonneau
Carrée ou rectangulaire
(angles arrondis ou non)
Ronde
Autres ..
Tout est réalisable de l'anneau romain à des formes plus originales. Soyons créatifs !
Les joues

Afin d’adapter au mieux la chevalière au doigt de son futur possesseur, il est possible de jouer sur le volume des côtés de la chevalière, c’est à dire ses « joues ».

Les joues fines conviennent souvent mieux à des doigts fins et inversement, mais cela dépend des préférences de chacun, et peut-être également des autres bijoux portés.