Search
Photo d'un couteau "Langoustier"

#Collaboration : Le couteau de marin avec Rouge-Forge

Le feu et le métal

Si je n’avais pas été graveur, je pense que j’aurais entrepris d’être forgeron. On est tout de suite dans le concret quand on s’approche de l’enclume. Les possibilités qu’offre le métal sont infinies et j’avoue me sentir plus viril avec un marteau dans la main qu’avec une échoppe…^^

Robin Gagachian est forgeron, lui. Il a créé Rouge Forge en 2016 et a installé son atelier à Trentemoult.

Nous nous sommes rencontrés au Salon de la création et des métiers d’art de Nantes en 2018 et nous sommes tout de suite bien entendus, forcément deux artisans du métal passionné par leur métier et curieux du travail de l’autre. Inévitablement, l’idée nous est venue d’associer nos savoir-faire sur un couteau commun.

Couteaux

Robin faisant partie d’un équipage sur son temps libre, nous avons décidé de designer ensemble notre version du « couteau de marin« .

Ce couteau se caractérise par une lame à la pointe cassée pour éviter que les matelots d’autrefois ne s’attaquent entre-eux ni ne se blessent par accident. Nous sommes alors partis sur le projet d’un couteau en lien avec un bateau cher au coeur de Robin, un Langoustier.

Oui, mais quitte à se lancer dans la création d’un couteau, pourquoi ne pas en réaliser un deuxième avec un navire complètement différent ? Cela pourrait aussi donner naissance à une série. Robin proposa alors le Classe J, un voilier de luxe conçu pour la course.[/vc_column_text]

[/vc_column][/vc_row]

Le design

Dans cette collaboration enrichissante, chacun a apporté son expertise : Robin notamment pour les plans et les contraintes techniques tandis que je proposais des idées graphiques pour harmoniser les deux couteaux.

Les lames, entièrement réalisées par Robin, représenteront la mer par un acier damassé spécifique. Le caractère de chacun des bateaux se transposera sur leur manche respectif avec le choix de matériaux différents : le chêne pour le traditionnel Langoustier et la fibre de carbone pour le moderne du Classe J. Un médaillon gravé main (évidemment !) de part et d’autre du manche figurera le motif des navires.

Design des deux couteaux

Lames de fond

Pour un premier projet en commun, celui-ci a été particulièrement stimulant. Nous sommes fiers de ces couteaux, chacun indépendant mais intimement lié à l’autre.

Réalisés entièrement à la main, du début à la fin, et avec passion, nous espérons qu’ils finiront côte à côte dans une vitrine ou dans la poche d’un collectionneur.

Le feu et le métal

Si je n’avais pas été graveur, je pense que j’aurais entrepris d’être forgeron. On est tout de suite dans le concret quand on s’approche de l’enclume. Les possibilités qu’offre le métal sont infinies et j’avoue me sentir plus viril avec un marteau dans la main qu’avec une échoppe…^^

Robin Gagachian est forgeron, lui. Il a créé Rouge Forge en 2016 et a installé son atelier à Trentemoult.

Nous nous sommes rencontrés au Salon de la création et des métiers d’art de Nantes en 2018 et nous sommes tout de suite bien entendus, forcément deux artisans du métal passionné par leur métier et curieux du travail de l’autre. Inévitablement, l’idée nous est venue d’associer nos savoir-faire sur un couteau commun.

Couteaux

Robin faisant partie d’un équipage sur son temps libre, nous avons décidé de designer ensemble notre version du « couteau de marin« .

Ce couteau se caractérise par une lame à la pointe cassée pour éviter que les matelots d’autrefois ne s’attaquent entre-eux ni ne se blessent par accident. Nous sommes alors partis sur le projet d’un couteau en lien avec un bateau cher au coeur de Robin, un Langoustier.

Oui, mais quitte à se lancer dans la création d’un couteau, pourquoi ne pas en réaliser un deuxième avec un navire complètement différent ? Cela pourrait aussi donner naissance à une série. Robin proposa alors le Classe J, un voilier de luxe conçu pour la course.

Le design

Dans cette collaboration enrichissante, chacun a apporté son expertise : Robin notamment pour les plans et les contraintes techniques tandis que je proposais des idées graphiques pour harmoniser les deux couteaux.

Les lames, entièrement réalisées par Robin, représenteront la mer par un acier damassé spécifique. Le caractère de chacun des bateaux se transposera sur leur manche respectif avec le choix de matériaux différents : le chêne pour le traditionnel Langoustier et la fibre de carbone pour le moderne du Classe J. Un médaillon gravé main (évidemment !) de part et d’autre du manche figurera le motif des navires.

Design des deux couteaux

Lames de fond

Pour un premier projet en commun, celui-ci a été particulièrement stimulant. Nous sommes fiers de ces couteaux, chacun indépendant mais intimement lié à l’autre.

Réalisés entièrement à la main, du début à la fin, et avec passion, nous espérons qu’ils finiront côte à côte dans une vitrine ou dans la poche d’un collectionneur.

in felis mattis suscipit non libero odio commodo lectus tristique consectetur